You are on page 1of 79

m 

 

Jean LEVEQUE GREEN Université de Nancy


p 

 p      


  
  

  
    
  
 
 
   
 
 
 
  


‡ Fluides cryogéniques
‡ Production du froid
‡ Principe d¶un cryostat
‡ Élément de calcul d¶un cryostat
ëistorique du Froid
r   

‡ Obtention et maintien du froid
3ëe 4ëe ë Ne N O

ebbulition (K) 3, 4, ,4 ,1 ,3 9,

pt triple (K) 13,95 , 4,5 54,4

pt critique (K) 3,33 5, 33, 44,4 1 ,1 154

Vol gaz/1 l liquide 455  9 1355 4 98

m (kg/m3) 59 1 5 1 1 1 81 114

L (kj/kg) 8, 1 45 8,5 199 13


Fluide hélium
‡ Deux variétés isotopiques 3ëe et 4ëe
‡ 4ëe ÿ extrait de gisement de gaz (Producteur USA)
‡ 3ëe ÿ sous produit des réacteurs nucléaires

‡ 4ëe

‡ Faible chaleur latente


‡ Forte chaleur sensible
‡ 4ëe superfluide
‡ ransition vers un nouvel état de la matière à p
‡ Saut de chaleur spécifique à p
‡ Viscosité très faible (1 fois moins que pour l¶hélium I)
‡ Conductivité thermique très élevée
± pëeII =  W/mK
± Cu à K :  W/mK
Diagramme de phase de l¶hélium
Propriétés diélectriques
‡ Pas de pertes diélectriques
‡ ension de claquage du gaz
ëe ë N
,4 MV/m 1, Mv/m 3,4 MV/m

(Pression et température ambiante à 5 ëz)


(pas de variation avec la température)

‡ ension de claquage du liquide


ëe ë N
3 MV/m 8 Mv/m 3 MV/m

(Pression et température ambiante à 5 ëz)


(pas de variation avec la température)
p  
  

‡ Grandeurs intensives ÿ Valeur indépendante de


l¶échelle du système
(Pression, température«)

‡ Grandeurs extensives ÿ Valeur dépendante de


l¶échelle du système
(Energie, Volume, masse«)
1er principe de la thermodynamique
Etat 1 ÿ Etat
Echange W+Q
Energie constante quelque soit la transformation
Variation d¶énergie interne du système

Pour un système isolé  4MMMMMMMMMMMMMMMA  4

Système cyclique fermé A ë A ë 4


On pose dE=ëQ+ëW
E : énergie totale, dE : différentielle totale exacte
Dépend de l¶état initial et l¶état final
Ne dépend pas du chemin suivi

Energie interne : E = Energie cinétique + Energie potentielle


Enthalpie : ë=U+PV, ë,U,PV : fonction d¶état
ème principe de la thermodynamique
‡ Principe d¶évolution
± Déterminer le sens d¶une transformation

* Deux énoncés historiques


Clausius
Source chaude ÿ Source froide
Kelvin
Source de chaleur ÿ ravail

* Formalisation
Ensemble de transformation cyclique
 ë
 MMMMMMMMMMMMMMMA

4
 

‡ Cycle réversible  4
 

‡ Cycle irréversible   4
 

 
‡ Notion d¶entropie S 


dS : différentielle exacte
S : fonction d¶état

S croit si le système tend vers un équilibre S>

S maximal si le système est à l¶équilibre


Cycles de production du froid
Nécessité d¶un travail mécanique

* D¶une manière générale


A ë A ë 4
‰
 ë
‰A 4

* On suppose une machine ditherme

    4
‰
 
‰  
   
 
* Coefficient de performance




  


 
    
 
    4
     




       


   

  

 
    
r r

‡ Cycle idéal
ð
 

 



  
ÿ S=



 
°

  ð  

r   ð

 

  
 

   





 
 

  
 
r 


r  
ð

 

  
 

   

 
ð 
 


* urbine de détente couplée ou découplée au compresseur


* Détente sèche

r r 
r  
ð

 
  ð 


 
 
 


 
 



 
 

  
 

* Problème de détente humide


* urbine ÿ Détente ÿ Refroidissement du gaz de l¶évaporateur
p
  
  
‡ Principe général

° 


    

 

Isolant pour cryostat


‡ Plusieurs type d¶isolation possible
‡ Mousses et poudres
‡ vide
‡ Super isolant
‡ Degazage

‡ Intérêt de l¶isolation
cm3 de N
1 Wh 11 cm3 de ë
14 cm3 de ëe
º  
  


‡ Conductivité thermique relativement élevé


‡ Simplicité d¶utilisation
‡ Gros stockage : méthane, Azote

‡ Mousse de polystyrène
‡ Perméable à l¶eau
‡ Simplicité de réalisation
‡ Mousse de polyvinylique
‡ rès utilisé en cryogénie
‡ Méthanier, Ariane«. (Klegecell)
‡ Mousse de polyuréthane
‡ Vieillissement important
‡ Entrepôt frigorifique, ransport
‡ Verre
‡ Imperméable à l¶eau
‡ Incombustible
‡ Isolation médiocre
‡ Vanne, canalisation d¶oxygène liquide (peu utilisé)

‡ Exemple de mousses

Klégécell Polyuréthane Verre

Masse volumique (kg/m3) 33 3 15

Conductivité (mW/mK) 8 1 5

 maximale (°C)   45


p  
  


‡ Réservoir de taille moyenne


‡ Ligne de transfert
‡ Application basse pression (.,1 à 1 Pa)

‡ Exemple : perlite, alumine, carbone, silicate de calcium, silice,


dioxyde de titane«.

‡ Perlite
‡ Poudre de roche volcanique (SiO ± Al O3)
‡ Expansion par traitement thermique
Conductivité thermique : mW/mK
Masse volumique : 5 kg/m3
Granulométrie : 3 „m
‡ Pouvoir adsorbant nul
‡ Alumine activée
Conductivité thermique : 1,5 mW/mK
Masse volumique : #1 kg/m3
Granulométrie : 4 „m
‡ Pouvoir adsorbant important
 

‡ Matériau récent (postérieur à 19)


‡ Principe ÿ réduction des pertes par rayonnement
‡ Constitution ÿ feuille de métal réflecteur isolée entreelles

  


 
 

‡ Ecrans réflecteurs ÿ minimisation des pertes par rayonnement


‡ Isolant ÿ minimisation des pertes par conduction
‡ Vide ÿ minimisation des pertes par convection
assement Conductivité
Ecrans Intercalaire
(couches/cm) (mW/mK)
Mylar aluminisé Fibre de verre
9 ,
(Double face) (, mm)
Mylar aluminisé
Inutile 5 ,9
(Simple face)
Aluminium ( „m) Papier (1 g/m ) 4 ,13
Fibre de verre
Aluminium (9 „m) 3 ,
(, mm)
Aluminium (9 „m) Papier (1 g/m ) 15 ,55
Film polyester
Inutile 5 ,3
aluminisé et ondulé
‡ Optimum de tassement ÿ 15 à 4 couches/cm
‡ Conductivité pratique ÿ , ± , mW/mK
‡ Feuille d¶aluminium ÿ 5  „m d¶épaisseur
‡ Dépot d¶aluminium ÿ 154 å d¶épaisseur

‡ Utilisation extrêmement courante


‡ Nécessité de travailler sous vide
‡ Conductivité anisotrope ( facteur 1)
‡ Dégradation des performances à la compression
‡ Faible coût
Dégazage dans les cryostats

‡ ous les matériaux sous vide libèrent des atomes (dégazage)


Augmentation de la pression

‡ Chauffage important ÿ Dégazage rapide


‡ Matériaux propre et sans graisse ÿ peu de dégazage
‡ emps >1 h ÿ dégazage négligeable
‡ empérature < K ÿ Dégazage négligeable

‡ Nécessité d¶utiliser la cryosorption et des adsorbants


But ÿ Fixer les gaz du dégazage
ð   
˜ 

‡ Nécessité de régénérer les matériaux après usage


± But : libérer les gaz adsorbé
± Moyen : chauffage sous vide
‡ Mauvais conducteur de la chaleur ÿ Problème de thermalisation
‡ Efficacité maximale si adsorbant # ebbulition du gaz

‡ Exemple
± Charbons actifs
‡ Carbonisation de noix de coco
‡ Régénération facile
‡ Combustible
± amis moléculaire
‡ Zéolithes sensible à l¶eau
± Aluminium et silice ÿ médiocre et peu couteux
± Getter ÿ poudres métallique
Matériaux Surface Volume Masse Capacité Diamètre empérature
massique poreux volumique massiqu d¶un pore de
(m /g) (cm3/g) (g/cm3) e (J/gK) (11 m) régénération
(°C)
Charbon actif 11  , ,5 1 5   
(noix de coco)
amis moléculaire 8 ,5 , 1 5  5
(5A)
amis moléculaire 51 1,3 ,4 1 1 38
(13x)
Alumine 35 ,4 ,5 1 4 35
35activée15
Silicagel 8 ,45 , ,9  15
°

 
  



‡ Coefficient de dilatation thermique   
m 
‡ A basse température      O
  ' 
‡ Usage
 

‡ Le retreint thermique à lieu entre 3 K et 1 K essentiellement

‡ Dilatation thermique différentielle


± Liaison matériau chaud et froid
± Association de matériaux de natures différentes à froid

<ambiante ÿ =ambiante ÿ <ambiante


˜ 

 
 
    
  

‡ Etude mécanique
‡ Etude thermique

‡ Bobine refroidie à 4. K
‡ empérature ambiante 3K
‡ Courant :  A
Schéma du cryostat
p  

‡ Conduction le long du col


‡ Conduction le long des tirants
‡ Pertes dans les amenées de courant
‡ Rayonnement, conduction et convection dans le vase

 

‡ Diamètre intérieur :  cm
‡ Diamètre extérieur : 4 cm
‡ ëauteur avant col : 1 m
‡ ëauteur du col : 15 cm
‡ Diamètre intérieur du col 9 cm
‡ Diamètre extérieure du col : 11, cm
Pertes dans le col
‡ Utilisation d¶un soufflet

‡ ëypothèse > base du soufflet 4, K ëaut du soufflet 3 K

 
‡ Longueur effective du soufflet L réel/L total = ,3
‡ Diamètre intérieur 5 mm
‡ Diamètre intérieur 9 mm
‡ Section 1.4 mm
p  

44 þ 44 þ
 A    A    4 =. W
 O  þ O  þ
Support et espaceur du cryostat
‡ Pièces en Nylon
‡ 3 espaceurs latéraux
‡ 3 espaceurs au fond
‡ Dimensions
‡ Longueur cm
‡ Diamètre 1 cm
‡ ëypothèse > conduction adiabatique

p R d

3 K L 4, K

‡ Pertes
44 þ
  44 þ

O A    A      =. W
O  þ O  þ
 

 r 

‡ RRR (Rapport de Résistivité Résiduelle)


 


 
Porte échantillon
‡ iges en fibre de verre
‡ 3 tiges supports
‡ Dimensions
‡ Longueur , m
‡ Diamètre , m
‡ ëypothèse > conduction adiabatique
‡ ige refroidie par les vapeurs d¶hélium
‡ Surestimation des pertes
p R d

3 K L 4, K

‡ Pertes
44 þ 44 þ
 

O
A   A    
 R=.8 W
O  þ O  þ
Amenées de courant
‡ Deux câbles de cuivre
‡ Pertes par conduction thermique
‡ Pertes par conduction électrique
‡ ëypothèse > conduction adiabatique
‡ ige refroidie par les vapeurs d¶hélium
‡ Résistivité indépendante de la température

‡ Calcul simplifié d¶amenées de courant


 
‡ Pertes Joules m 

‡ Pertes thermique  A
  

p


p
 
º 


p

 
m

‡ Minimum de pertes : pertes Joules = pertes thermique




A    
m 
 A    
  m

‡ Pertes
44 þ
‡ Longueur ,5 m
A   
 ‡ L/S= ,31 13
‡ Section 8 mm
R=.5 W
O  þ


 4

44 




 4


44

4
4 44 444  44 444  44 444  44 444  44 444
m
Isolation du cryostat
‡ ëypothèses
‡ Vide <= 1 bar (Vide secondaire standard)
‡ 4 couches de super isolant
‡ Mylar aluminisé simple face
‡ Conductivité : , mW/mK

‡ Flux thermique avant le col


44 þ

A   44 þ
  O  þ
 ÷
A     R=1,5 W
÷ O  þ

(Valeur importante) Réduction possible avec un écran froid


Isolation du col
‡ ëypothèses
‡ Vide <= 1 bar (Vide secondaire standard)
‡ 4 couches de super isolant
‡ Mylar aluminisé simple face
‡ Conductivité : , mW/mK

‡ Calcul identique à celui du cryostat avant le col

R=,1 W
Bilan des pertes
‡ Pertes dans le cryostat avant le col 1,5 W
‡ Pertes dans le col du cryostat ,1 W
‡ Pertes par conduction dans le col , W
‡ Pertes dans les supports et espaceurs ,35 W
‡ Pertes dans le porte échantillons ,8 W
‡ Pertes dans les amenées de courant ,5 W
p     , 4W


  
    

‡ ëélium L= 1 kJ/kg, m=1 5kd/m3
‡ Liquide évaporé 3l/heures soit  l/jour

‡ Consommation prohibitive pour du stockage


‡ Maximum tolérable : 1l/jour soit ,5 W de pertes

  


 
!
 !

ð 



 4            44
 44 44 444 4444 4 44  444 444 444
    4 4  4  444 44 44
! 444  444 444 444 444  444  444  444
"#$% 44 4 4 44 444  44 4 44 444
"# 44 44 44  444  444 444 4444 44444
          44  4  44
    4         4
& 4 4 4 44 4  4  4       
' 44 44 44  44 44 44 44  444
! 4  4  4  4   4    
  4    4    44
ð( 4  4  4  4        4 
ð           
) 4  4  4         
 p!" # 

‡ Matériaux supraconducteurs
‡ Conducteurs supraconducteurs
‡ Pertes dans les matériaux supraconducteurs
º $
 

‡ Paramètres critiques
‡ Bc : Champ critique
‡ Jc : densité de courant critique
‡ c empérature critique

‡ qq m<Bc <1
‡ Jc<qq kA/mm
‡ 9 K <c <11 K

‡ Resistance nulle
‡ Diamagnétisme parfait
!"## °
  
ëistorique
‡ 1911 Découverte de la supraconductivité par Kamerlingh Omnes (Nobel
1913)
‡ 1933 Découverte de l¶effet Meissner
‡ 195 Modèle de Guinzbourg et Landau de la supraconductivité (Nobel 3)
‡ 195 Supraconducteur de type I et II, ( Nobel 3)
‡ 1954 Découverte par B. Matthias du Nb3Sn
‡ 195 héorie de Bardeen, Cooper et Schriffer (BCS) (Nobel 19 )
‡ 191 Découverte par J.K. ëulm et R.D. Blaugher de Nbi
‡ 19 Commercialisation par Westinghouse du premier fils supraconducteur
‡ 19 Découverte de l¶effet Josephson (Nobel 193)
‡ 193 Découverte des phases de chevrel par R. Chevrel, R. Sergent, et J.
Pringent
‡ 198 Découverte des supraconducteur à haute température critique par
Berdnoz et Muller (Nobel 198)
‡ 1 Découverte du MgB par J. Akimitsu

 
 
*-!%
(& .
  /

& *-!% ð%&"


!$

# -!
& º

-0 -! m"!$

&& 1-!0 1-!'


˜

)& "##!$

(&
(La, Ba) Cu)
"
",
& " ""
* p " +

&

% & %& %& %'& %%&


r r   

    
 

 ! 
" # $  %

&' r "

 

&' r "
* + ,,


 %
  

 % ð  
ð 


- 
 ð
   
 
 
 - 
 %
&' r "    
* + ,, .% ( /0% -
( )' 
  %



      
 
Fabrication des Supraconducteurs B c
Structure d¶un Fil Bc
Exemple de Fils Bc 5 ëz
Photo de Fils Bc 5 ëz
Photo de Fils Bc 5 ëz
Ruban Multifilamentaire B 3

 #$ %&&
&##'
 (#
#('
 & ##$
#&#'
Ruban Multifilamentaire B 3

 (#
  #(
  %##$
 )"#
Photo d¶un Fil BSCCO

Caractéristiques générales
± Longueur >1 m
± aille qq mm*.1 mm
± Jc ~3A/mm à K et  
# &# $   *
* 




*
+ 

!& ##$ (#

)"#

 ,44-

+ 

)"#
!#$ 
p 


M   M M MM MMM

r 




Photo de Fils MgB

ë &)!)
Conducteur déposé YBCO
µCoated conductors¶

 !#$ 

 
 #)& %( &#&.
(# ##
 *  . ##
  %# / 
Exemple de structure de
YBCO déposé

Caractéristiques générales
± Longueur ~1m
± Epaisseur YBCO < „m
± Jc >1 kA/mm à K et  

#*
Processus de fabrication des
conducteurs YBCO

!#$ 


°& #)
& %( 
°&0 #&##*

(  %* 
ÿ #& ##

°#&#  #$


Coût des matériaux supraconducteurs
‡ Supraconducteur à ëaute température critique
‡ BSCCO
±  ¼/kA/m à  et K
± 15 ¼/kA/m à 5 et 4K
‡ YBCO Pas de prix commercial

‡ Supraconducteur à Basse température critique


‡ Nbi
± 4 ¼/kA/m à 8  et 4. K Equivalence
‡ Nb3Sn ±  à  K
± 153 ¼/kA/m à 1  et 4. K ± 1 à4K
± 515 ¼/kA/m à 1 et K ± à K
± Cu 1 ¼/kA/m à 1  et 4. K