You are on page 1of 8

ATELIER 4 - STRUCTURER SA COMMUNICATION INTERNE ET EXTERNE

Attention ! Le présent document ne consiste pas une méthode et des outils « clés en main » de communication, mais un
compte‐rendu des échanges réalisés lors de l’atelier (avec quelques compléments et analyses).

1. OUTILS ET MOYENS DE COMMUNICATION INTERNE

TYPE DE
OUTILS INTERET / POINTS CLES FREINS / LIMITES
COMMUNICATION

Affiches papiers ou écran :


indicateurs, actions, consignes, Objectifs de
photos sensibilisation et
d'information.
Mailing : actions, erreurs A situer sur les zones de
production de déchets. Ne pas fournir trop
Utilisation d'un code couleur de messages ou
AFFICHAGE Communiquer sur des
dédié "déchets" / d'affichage au risque
"environnement" ou selon le éléments concrets, de ne pas être lu.
message (prévention, compréhensibles et
information, action) parlants.
A accompagner de
Définition de logos / communication orale
pictogrammes

Réunion d'information
(Comité de direction, QHSE, Faire adhérer.
production, etc.) Faire émerger des
solutions.
Groupes de travail Echanger des
Nécessite une
informations.
Briefing quotidien (5min) adhésion et d'avoir
MANAGEMENT & Maintien de la
un nombre
ORGANISATIONNEL dynamique et du bon
Jeux/Concours interne significatif de
fonctionnement de la
participants.
démarche.
Brainstorming
Valoriser grâce à un
Tableau de bord partagé discours positif.
Mise à jour régulière.
Formation
TYPE DE
OUTILS INTERET / POINTS CLES FREINS / LIMITES
COMMUNICATION

Mail d’info ou lettre interne


sous forme de « communiqué »
intégré dans l’envoi des
bulletins de paye

Permet de toucher tout le


monde et d'avoir un
Faire vivre ces
COMMUNICATION Livret et procédure d'accueil premier niveau
outils
GENERALE d'informations.
régulièrement.
Transmission orale
nécessaire.

Intranet

Journal de l'entreprise

Boite à idées

2. SYNTHESE DES OUTILS DE COMMUNICATION EN FONCTION DE LEUR OBJECTIF


3. QUESTIONS ET ALLEGATIONS INTERNES

Objectif : Définir un argumentaire face aux salariés réticents à se mobiliser pour la démarche
« PACTE -10% Déchets »

« Les déchets, ce n’est pas la priorité du moment, j’ai déjà 10 000 choses à faire ! »

Quelques éléments de réponses :


○ Obtenir l’adhésion par les chiffres
 Utiliser l’argument de l’argent économisé plutôt que les tonnes ou les kg.
 Savoir présenter les chiffres et les ramener à une échelle connue
 « Je préfère réduire de 10% la production de déchets sur les 10% que
représente le poste de chutes plutôt que réduire de 1‰ la production globale »
 La démarche permet de réduire les coûts et donc d’investir dans d’autres actions,
notamment l’amélioration des conditions de travail
○ Démontrer que ce n’est pas une tâche supplémentaire mais une procédure globale qui
permet d’améliorer les conditions de travail des collègues
○ C’est un objectif de l’entreprise donc une priorité globale
○ Intégrer cette action dans les fiches de poste

« Ce n’est pas vous qui allez nous dire comment bien faire notre métier »

Quelques éléments de réponses :


○ Dans le cadre de l’évolution de nos démarches internes, un regard externe et une
actualisation de nos pratiques sont importants à mener
○ Une évolution du poste et un environnement de travail propre permet de gagner du temps
et d’assurer de meilleures conditions et une meilleure sécurité
○ Les échanges avec d’autres entreprises ou d’autres pratiques permettent d’identifier des
pistes d’amélioration pouvant être mise en œuvre : par exemple, des formations et des
retours d’expériences permettent d’améliorer nos compétences et d’assurer une évolution
professionnelle.
« C’est bien mais où est mon intérêt individuel ? »

Quelques éléments de réponses :


○ Le bénéfice économique : s’il y a moins de dépenses liées aux déchets, cela permet
potentiellement de proposer une prime accrue en fin d’année ou l’organisation d’un
évènement spécifique.
○ Les économies permettent d’aménager les conditions de travail et l’aménagement des
postes
○ Participer à un challenge avec une récompense à la clé.
○ Les différents registres à activer:
 « Vous faites des économies chez vous, faites-le aussi ici »
Intérêt : la force de l’évidence, la simplicité, le bon sens.
Risque: se retrouver face à un salarié qui n’est pas sensible aux questions
d’environnement et ne le fait pas chez lui. L’intérêt n’est pas direct pour le salarié
dans l’entreprise. Le salarié n’est pas forcément le même chez lui et dans
l’entreprise.
 « Le mouvement est global »
Intérêt : prendre part au mouvement mondial. Responsabilise le salarié.
Risque : distanciation entre le temps de carrière qu’il reste au salarié et la
perspective à long terme.

« Nos clients sont indifférents de notre démarche déchets,


on devrait déjà s’occuper d’améliorer la qualité »

Quelques éléments de réponses :


○ Qualité et production de déchets sont liées
○ Les clients sont de plus en plus attentifs au respect environnemental
○ C’est une démarche globale d’entreprise, intégrant également un intérêt économique
○ Si nous communiquons vers les clients, il faut d’abord que la démarche soit solide en interne.
○ Notre entreprise doit prendre part au mouvement global de réduction des déchets et
communiquer sur ce sujet. A défaut, il y a un risque de se voir marginalisé.
○ La démarche PACTE peut faire baisser les prix de revient et donc permettre d’obtenir de
nouveaux clients. Risque : Les clients pourraient demander à voir la facture diminuer si les
coûts de production sont en baisse !
Autres leviers et actions

 Utiliser la voie hiérarchique pour mobiliser les encadrements des personnes et fixer des objectifs

 Valoriser les personnes en leur donnant un rôle dans la démarche (pilote, ambassadeur, etc.) en
les intégrant dans un groupe de travail ou lors de réunions avec la Direction

 Utiliser des jeux ou challenges avec des objectifs à atteindre et un lot

 Faire œuvre de pédagogie : expliquer les intérêts

 Utiliser des personnes d'autres entreprises déjà engagées : par exemple un responsable
maintenance vient parler aux autres responsables maintenance.

 Accepter de ne pas mobiliser toutes les personnes : pour certains cela ne représente vraiment
pas assez d’intérêt ; tant pis.
4. OUTILS DE COMMUNICATION EXTERNE

Extrait de la norme ISO 14063 :2006 « Management environnemental — Communication


environnementale — Lignes directrices et exemples »